Connexion
Les tanins du vin, c’est quoi ? Définition et explications
tanins

Les tanins sont un élément essentiel du vin, mais savez-vous vraiment d’où ils viennent et quel est leur rôle ? Dans cet article, on vous explique tout ce que vous devez savoir sur eux. Vous allez apprendre comment reconnaître les tanins dans le vin, d’où ils proviennent et pourquoi ils sont indispensables. 

Explications en vidéo

1/ Les tanins du vin : définition

Les tanins sont des composés chimique responsables de la sensation d’astringence, d’amertume, de râpeux ou encore de sécheresse en bouche lorsque vous buvez du vin rouge. C’est grâce à ces sensations que vous allez pouvoir juger le niveau de tanins dans le vin. Plus les sensations sont marquées, plus le vin est tannique.

Vous pouvez aussi retrouver cette sensation quand vous buvez du thé ou du café et c’est totalement normal : ces deux boissons contiennent également des tanins.

Chacun à son propre niveau de sensibilité face aux tanins, ça dépend de la sensibilité de votre palais. Par exemple, si vous mettez du sucre dans votre café ou dans votre thé, vous ne supportez probablement pas très bien la sensation d’amertume trop marquée. Il est donc probable que vous préfériez également les vins rouges peu tanniques (Bourgogne ou Beaujolais par exemple).

💡 À savoir : au niveau de l’orthographe, on accepte « tanins » et « tannins » en français.

 

2/ D’où viennent les tanins du vin ?

Concrètement, les tanins sont présents dans les rafles, pépins et pellicules (peaux) des raisins.

Pour rappel, les rafles sont les tiges vertes qui structurent la grappe de raisin et qui tiennent les baies.

Alors comment ces tanins se retrouvent dans le vin ?

Les vins rouges sont vinifiés avec la peau, les pépins des raisins et parfois aussi les rafles. Ils macèrent ensemble avec le jus de raisin pour lui transmettre des pigments, arômes et tanins. (Si vous voulez tout savoir sur la fabrication du vin rouge, venez donc par ici).

Donc plus le temps de macération est élevé, plus les pépins et pellicules  vont transmettre des tanins au jus de raisin. Le temps de macération est déterminé par le vigneron en fonction du style de vin qu’il souhaite produire (souple, gouleyant ou au contraire puissant et tannique).

Il faut aussi savoir que certains cépages (= variétés de raisins) sont plus riches que d’autres en tanins.

  • Cépages peu tanniques : gamay (Beaujolais), pinot noir (Bourgogne),
  • Cépages moyennement tanniques : merlot (rive droite de Bordeaux), grenache (Rhône), cabernet franc (vins de Loire)
  • Cépages tanniques : cabernet sauvignon (Rive gauche de Bordeaux), syrah (Rhône), malbec, tannat…

🔎 Autre élément qui apporte des tanins au vin : l’élevage en fût de chêne, car le bois de chêne contient lui aussi des tanins qu’il va transmettre au vin pendant son élevage.

Et les vins blancs dans tout ça ?

Ils contiennent très peu de tanins (souvent imperceptibles pour nous) car le jus n’a pas macéré avec les pellicules et pépins de raisin. Pourquoi ? Parce que la technique de fabrication du vin blanc est différente ! Rendez-vous sur mon article dédié pour mieux comprendre la fabrication du vin blanc.

3/ À quoi servent les tanins dans le vin ?

Les tanins donnent une véritable structure au vin. D’ailleurs on parle souvent de squelette ou de charpente, comme pour une maison. Vous avez peut-être déjà  entendu dire « ce vin est charpenté », ce qui veut dire qu’il est structuré, avec des tanins présents mais aussi une bonne acidité. Un vin rouge qui manque de tanins peut paraître très plat en bouche, comme s’il n’avait aucune structure pour le « tenir ».

Ce qu’il faut retenir sur les tanins :

  • Ils donnent une structure au vin
  • Ils jouent sur la couleur du vin : plus il y a de tanins, plus le vin est coloré. Comparez par exemple la couleur d’un Médoc (cabernet sauvignon) avec celle d’un Bourgogne (pinot noir).
  • Ils influencent la garde des vins : en effet les tanins protègent le vin de l’oxydation. Ils participent donc au bon vieillissement du vin et sont essentiels aux vins de garde, qui nécessitent une ou plusieurs décennies en cave pour atteindre leur apogée.

💡 À savoir : avec les années, les tanins du vin s’assouplissent. On parle souvent de tanins « fondus ». Un même vin sera donc beaucoup plus tannique dans sa jeunesse qu’après avoir reposé en cave plusieurs années. Si vous voulez comparer, achetez deux bouteilles d’un même vin : l’une d’un vieux millésime et l’autre d’un millésime récent. Ouvrez les deux et faites une dégustation comparative. Les tanins du vieux vin seront veloutés/fondus/soyeux tandis que le jeune vin paraîtra plus astringent, avec des tanins plus durs/puissants.

Remarque : il existe une notion de quantité mais aussi de qualité dans les tanins, ils peuvent être grossiers ou au contraire fins. Un vin qui a des tanins grossiers ne deviendra pas forcément meilleur en vieillissant. Même si ces derniers s’assoupliront avec l’âge, ils ne deviendront pas plus fins…

4/ Pour en savoir plus

Vous avez envie d’apprendre plus de choses sur le vin ? J’ai créé pour vous une série de cours en vidéos pour vous apprendre les bases du vin quand on débute (cépages, régions viticoles, lire l’étiquette d’une bouteille…) ou encore pour savoir comment déguster le vin comme les pro (la technique à suivre pas à pas et des outils pratiques pour vous aider, dont une fiche de dégustation et une roue des arômes). 

Les cours sont très ludiques : ils sont illustrés de schémas, d’illustrations et d’exemples concrets. Et vous avez un quiz à la fin de chaque module pour vérifier vos acquis, ainsi qu’un bonus surprise à la fin.

✅ Vous avez aimé la vidéo en haut de l’article ? N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne Youtube pour découvrir une nouvelle vidéo sur le vin chaque vendredi.

À très vite pour un prochain article,

Anne-Laure