Comment savoir si je dois faire vieillir mon vin ou s’il faut le boire rapidement ? Qu’est-ce qu’un vin de garde ? Voilà des questions que vous vous êtes certainement déjà posées.

Avant de pouvoir vous répondre, il faut d’abord expliquer qu’est-ce que l’apogée d’un vin.

Explications en vidéo

L’apogée du vin

On dit d’un vin qu’il est à son apogée lorsqu’il a atteint l’âge idéal. C’est le meilleur moment pour le boire et profiter de la complexité de ses arômes.  Cet âge idéal est bien sûr propre à chaque vin, selon ses caractéristiques.
Il faut savoir que le vin continue d’évoluer après sa mise en bouteille : de nouveaux arômes se développent au cours du vieillissement en cave. En général, les arômes floraux et fruités évoluent vers des arômes de fruits cuits, compotés, bien mûrs. Des notes animales (cuir, gibier…) et végétales (champignon, humus…) peuvent également apparaître chez les vins rouges tandis que des notes de miel ou de fumé peuvent apparaître chez les vins blancs. 

Il faut aussi savoir que les tanins puissants des vins rouges s’assouplissent avec le temps. Le vin devient moins astringent (c’est la sensation de sécheresse en bouche). Nous allons voir plus bas que le fût de chêne a également une influence sur l’évolution des tanins.

Qu’est-ce qu’un vin de garde ?

On appelle vin de garde un vin qui va s’améliorer en vieillissant en bouteille et ainsi atteindre son apogée après plusieurs années de vieillissement (de 5 ans à 20 ans et plus pour certains Grands Crus). Les vins à boire jeunes atteignent leur apogée en 2/3 ans en général.

Pour mieux visualiser, voici les 4 étapes de vie d’un vin

  • Jeunesse : arômes de fruits frais et de fleurs. Acidité élevée et tanins puissants (chez les vins rouges).
  • Maturation : période de vieillissement, le vin s’améliore petit à petit.
  • Apogée : âge idéal de consommation, arômes complexes.
  • Déclin : le vin est trop vieux, ses arômes se dégradent et ses tanins s’affaiblissent. Un dépôt se forme dans la bouteille.
Comment reconnaître un vin de garde ?

Pour qu’un vin vieillisse bien, il faut qu’il réponde à plusieurs critères. On va parler des vins rouges dans ce paragraphe et voir les vins blancs juste après, car c’est un peu différent.

Les critères pour bien vieillir :

  • L’acidité : une acidité élevée est nécessaire au départ, elle va s’équilibrer avec le temps.
  • Les tanins : les tanins puissants vont s’adoucir avec le temps. Si le vin à des tanins légers dès le départ, il va devenir « plat » et manquer de structure en vieillissant. Les vins peu tanniques sont donc généralement des vins à boire jeunes.
  • Les arômes : le vin doit avoir des arômes puissants et diversifiés pour qu’ils gagnent en complexité avec le temps.

L’influence du fût de chêne

Une période de maturation en fût de chêne neuf apporte des arômes de type pain grillé et vanille au vin. Cela augmente sa complexité aromatique. Le fût de chêne (qu’il soit neuf ou pas) permet également d’assouplir les tanins du vin grâce à un contact léger avec l’oxygène.

L’influence du cépage

Certaines variétés de raisins sont connues pour donner des vins aux tanins puissants et à l’acidité élevée. C’est par exemple le cas du Cabernet Sauvignon et du Merlot utilisés dans le bordelais.

Les autres facteurs d’influence

Le millésime, le terroir, les techniques de vinification, les conditions de conservation du vin (bonnes ou mauvaises)… Et ça dépend aussi de nos goûts personnels bien sûr ! Certains préfèrent des vins fruités et légers, d’autres apprécient les tanins puissants ou encore les arômes prononcés de sous-bois…

Et les vins blancs alors ?

Les vins blancs ne contiennent pas de tanins. Ce sont donc l’acidité et la complexité aromatique qui vont définir le potentiel de vieillissement. Mais un autre critère entre en jeu ici : le taux de sucre présent dans les vins doux (Sauternes, Bonnezeaux, Riesling en vendanges tardives…). Les vins liquoreux peuvent vieillir très longtemps car le sucre a un effet antioxydant : le vin est protégé de l’oxydation, son évolution sera très lente. C’est pour cela que les meilleurs Sauternes peuvent se conserver sans problème pendant des décennies !

 

Voilà, vous pouvez maintenant faire la différence entre un vin de garde et un vin à boire jeune. Pensez-y lors de vos prochains achats !
Petit conseil : achetez les bouteilles par 6 ou 12 et ouvrez-les au fur et à mesure de leur vieillissement pour suivre leur évolution jusqu’à leur apogée (pensez à prendre des notes de dégustation et à les comparer à chaque nouvelle ouverture de bouteille). C’est un bel exercice pour comprendre l’évolution des arômes et des tanins !

À bientôt,

Anne-Laure