Connexion
Un week-end en Bourgogne : Beaune et ses vins

Depuis plusieurs mois, j’avais envie de partir à la découverte de la Bourgogne, de ses vins et de sa fameuse Route des Grands Crus. C’est chose faite, ou du moins en partie car il me reste encore plein de vins à découvrir là-bas.

Retour sur ce petit week-end dans la charmante ville de Beaune, au coeur des appellations Côte de Beaune et Côte de Nuits.

Il Duomo à Milan
Le village de Pommard
Le Château de Pommard : visite du domaine et dégustation des vins

Après 5h de route (on vient de loin), nous arrivons vers 23h dans notre logement réservé sur Airbnb, une vieille bâtisse magnifique au coeur des vignes désormais transformée en chambres d’hôtes. Je vous donne tous les détails et le lien vers l’annonce à la fin de l’article.

Samedi matin, direction le Château de Pommard pour une visite explicative des climats de Bourgogne, une visite du château (les jardins, les vignes, les caves…) puis une dégustation de 5 cuvées du domaine. Un joli programme !

Le Château de Pommard propose plusieurs expériences très chouette, en voici quelques-unes : 

Mais alors les climats en Bourgogne, c’est quoi ?

Le mot « Climat » ne fait pas allusion à la météorologie comme on pourrait le penser. Il correspond en fait à un terme spécifiquement bourguignon qui désigne le terroir viticole.

Voici ce que nous dit le site des Climats de Bourgogne, qui vous l’explique bien mieux que moi :

« Chaque Climat de Bourgogne est une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles, qui possède son histoire et bénéficie de conditions géologiques et climatiques particulières. Chaque vin issu d’un Climat a son goût et sa place dans la hiérarchie des crus (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru). Les Climats sont plus de 1000 à se succéder sur un mince ruban courant de Dijon à Santenay, au sud de Beaune ; certains répondant à des noms illustres comme Chambertin, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Montrachet, Corton, Musigny… »

Voilà qui est déjà plus clair ! Le Château de Pommard vinifie ses cuvées en fonction des parcelles dont elles proviennent. Le raisin de la parcelle « Simone » sert uniquement à fabriquer la cuvée « Simone », la plus qualitative du château de part les spécificités du sol à cet endroit. Le château produits des vins bio et utilise également les techniques de la biodynamie pour produire un vin de meilleure qualité. C’est toute une philosophie : des vendanges manuelles et une minutieuse sélection des meilleurs grains, du labour à cheval, l’utilisation du calendrier lunaire… Xavier, notre guide pour la visite et la dégustation, est sommelier de profession et surtout passionné par son métier. Un vrai bonheur à écouter !

La cathédrale Il Duomo
Le Château de Pommard
Vue du toit de la cathédrale Il Duomo
Le Château de Pommard
Vue du toit de la cathédrale Il Duomo
Une salle regroupe d’anciens outils de vinification
Vue du toit de la cathédrale Il Duomo
Les jolis jardins
Vue du toit de la cathédrale Il Duomo
La visite des caves
On passe ensuite au moment tant attendu : la dégustation !

On commence par deux Chardonnay, dont un vraiment excellent que je vous conseille de goûter si vous passez par là et que vous aimez les notes de fruits secs grillés : un 1er Cru Ladoix 2012 « Les Gréchons ». Du bonheur, je vous dis.

On poursuit avec trois Pinots Noirs : un Vivant Micault 2013, un Bourgogne Pinot Noir 2012 et un Clos Marey-Monge 2013.

C’est fruité, équilibré, ça fait plaisir 🙂

Une très belle visite qui se termine par une petite balade libre dans les vignes.

Cliquez ici pour en savoir plus ou réserver cette visite.

Galerie Vittorio Emmanuele II
Une des salles de dégustation du château
La galerie Vittorio Emmanuele II
Un aperçu de la dégustation
Une journée à Beaune : on fait quoi ?

Après cette matinée au top, direction Beaune pour découvrir, entre autres, les célèbres Hospices de Beaune.

On s’arrête manger dans la campagne, à L’O à la Bouche, histoire de reprendre des forces. On découvre tout un tas de variantes de la moutarde de Dijon (à l’estragon, au miel, au piment d’espelette…), on se régale.

Se balader à Beaune et flâner dans les petites rues pavées

Beaune est une très jolie petite ville : des cavistes à chaque coin de rue, une ribambelle de restaurants typiques et de jolies maisons anciennes. Dur de choisir par où commencer, on se balade au fil de nos envies, on flâne, on fait du repérage de resto pour le soir et bien sûr on lorgne sur les bouteilles de vin en vitrine chez les cavistes. On arrive finalement devant les Hospices de Beaune à l’architecture si particulière.

Le château des Sforza et le jardin Sempione
Beaune est une très jolie petite ville !
Arco Della Pace
Les Hospices de Beaune
Les Hospices de Beaune

C’est parti pour une visite d’environ une heure dans les différentes salles de l’ancien hôpital pour pauvres. C’est franchement intéressant et ludique, on apprend qui a construit l’hôpital, comment il était géré, comment les gens étaient soignés à l’époque ou comment la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune a permis de rapporter chaque année de l’argent pour financer la structure.

Tarif de la visite : 7,50€

Pour en savoir plus, c’est par ici !

Chieso di San Maurize
Les Hospices de Beaune
Chieso di San Maurize
La grande salle qui accueillait les malades
La Maison des Climats de Bourgogne

Ce petit musée gratuit associé à l’Office de Tourisme retrace l’histoire des climats de Bourgogne et vous explique comment s’articule le vignoble bourguignon. Vous saurez tout sur les terroirs et les appellations !

Vous pouvez aussi faire la visite du Marché aux Vins, je n’ai pas eu le temps mais ils proposent plusieurs dégustations assez complètes pour appréhender les vins de la région.

Plus d’infos :

La Maison des Climats de Bourgogne

Le Marché aux Vins

Jardins à Brera
La Maison des Climats, pour tout comprendre sur les différents terroirs de la Bourgogne !
Manger, boire et dormir à Beaune

Pour manger, je vous conseille Les Pôpiettes et son menu bourguignon qui vous fait découvrir la gastronomie locale (jambon persillé, escargots, boeuf bourguignon, fromages de la région…).

Ils servent un Morey Saint Denis (un Pinot Noir) du domaine Marchand-Grillot qui est juste dingue ! Probablement un de mes vins préférés, j’ai d’ailleurs écumé les cavistes de Beaune pour tenter de retrouver le même ! Le prix du verre est de 12 euros, cela les vaut largement 🙂

Bar à vin Milan
Le Morey Saint Denis
Bar à vin Milan
Le vrai boeuf bourguignon !

J’ai aussi testé le bar à vin Le 66, très sympa et qui propose de belles assiettes mixtes pour l’apéro. On a bu un Montagny 1er cru Le Cloux 2015 de chez A. Goichot que je vous conseille particulièrement, et un Saint-Romain 2014 de chez Didier Delagrange.

Bar à vin Milan
Le bar à vin « Le 66 » à Beaune
Bar à vin Milan
Le bar à vin « Le 66 » à Beaune

Et enfin, pour dormir, on a dégoté ce AirBnb très charmant avec piscine et petit-déjeuner inclus. La région est assez chère au niveau des locations donc il vaut mieux dormir en campagne que dans Beaune même si on a un petit budget. Là nous étions à 10min de voiture de la ville, ce qui me semble vraiment pas mal vu les prestations proposées par notre logement ! On a pu profiter de la piscine et apprécier le petit-déjeuner préparé par nos hôtes.

Obicà mozzarella bar
Notre petit coin de paradis en Bourgogne

J’espère que cet article vous donnera envie de découvrir Beaune et ses alentours tout en dégustant quelques Côte de Beaune et Côte de Nuits 🙂

PS : vous pouvez aussi prévoir une escapade vélo & vin si vous avez le temps pendant votre week-end !

La prochaine destination du blog : l’appellation Bonnezeaux puis le Sud de la France pour découvrir quelques pépites à boire et profiter du soleil de septembre ! À très vite !

Si vous voulez voir plus de photos et suivre mes aventures oenotouristiques, je suis sur Instagram : @vinolovers_com