Connexion
Bienvenue en Beaujonomie : week-end vin et gastronomie en Beaujolais

J’ai participé à la première édition de Bienvenue en Beaujonomie, un événement organisé par Inter Beaujolais. Le concept ? Un déjeuner/dîner chic et décontracté chez un vigneron de la région pour découvrir le vin et la gastronomie locale dans une ambiance conviviale. Et oui, « Beaujonomie » c’est tout simplement la contraction de Beaujolais et de gastronomie (un nouveau mot à ajouter dans le dictionnaire).

Bienvenue en Beaujonomie

Alors on ne va pas parler de Beaujolais Nouveau dans cet article, mais bien des (jolis) crus du Beaujolais ! D’ailleurs voici une petite carte de la région pour vous aider à y voir plus clair (source :  https://www.vinescence.fr). Dans le Beaujolais il y a 12 appellations, dont 10 crus : Brouilly, Côte de Brouilly, Chénas, Chiroubles, Juliénas, Fleurie, Moulin à vent, Morgon, Régnié, et Saint-Amour. Les deux autres appellations sont Beaujolais et Beaujolais-Villages.

Si vous prévoyez de passer un week-end à la découverte des vins du Beaujolais, cet article pourra vous aider à planifier vos activités, vos dégustations et vos visites. Je vais aussi vous partager quelques adresses où on mange très très bien (#teamgourmands). Et qui sait, peut-être que vous vous laisserez tenter par la prochaine édition de Bienvenue en Beaujonomie l’année prochaine ? 🙂

Que visiter dans le Beaujolais ?
Le Géopark UNESCO

Je vais tenter de vous résumer au mieux les lieux sympas à voir et tout ce qu’on a fait pendant le week-end. Nous avons commencé notre périple au Géopark du Beaujolais labellisé par l’UNESCO, et plus précisément à la Tour Bourdon. De là vous avez une vue vraiment magnifique sur les alentours. C’était aussi l’occasion pour nous d’en apprendre plus sur la diversité des sols et la structure géologique du Beaujolais.

Saint-Amour

Nous sommes ensuite allés à Saint-Amour, joli village à qui le Cru Saint-Amour doit son nom. Les vignerons étaient présents pour nous faire découvrir leurs vins fins et fruités issus du cépage Gamay. On a partagé un copieux déjeuné au restaurant Joséphine à Table (j’en parle plus en détail en-dessous dans la rubrique « où manger »).

Galerie Vittorio Emmanuele II
Chiroubles

Après une balade digestive dans les vignes de Saint-Amour, direction les Terrasses de Chiroubles pour un parcours oenologique à la rencontre des vignerons du cru ! Une fois encore, la vue est à couper le souffle. D’ailleurs les vignes de Chiroubles sont les plus haut perchées du Beaujolais (400m d’altitude).

Mont Brouilly

L’après-midi se termine à la Carrière du Mont Brouilly avec une nouvelle dégustation des crus de Brouilly et Côte de Brouilly (ce sont deux appellation différentes, les Côte de Brouilly étant issus des vignes situées uniquement sur les versants du Mont Brouilly).

Le château de Poncié

Le château de Poncié produit des vins en conversion bio dans l’appellation Fleurie. J’ai pu déguster trois de leurs cuvées lors de notre dîner au château : la Salomine (Gamay), le Pré Roi (Gamay) et leur Beaujolais-Villages blanc (Chardonnay). Le château a à cœur de préserver au maximum la biodiversité et d’exprimer au mieux le terroir à travers ses vins.

Le château de Champ Renard

Le château de Champ Renard et ses jardins sont magnifiques. Vous pouvez être reçus sur rendez-vous dans le caveau pour une dégustation. En blanc, ne manquez pas la cuvée signature Château Champ Renard blanc (Chardonnay vinifié et élevé en fût de chêne). En rouge, j’ai pu déguster la cuvée 1787 réalisée avec des vignes de 60 ans ainsi que la cuvé BoBo Rouge qu’on apprécie pour sa fraîcheur et ses fruits. Les vins sont produits sous l’appellation Beaujolais-Villages.

Vous aussi vous voulez visiter ce domaine ? Voici les expériences qu’ils proposent :

Le Domaine David Large & le Domaine Longère

Dans la famille Large, on est vigneron de père en fils depuis 1840, rien que ça. Les vins sont bio et issus des 5 hectares de vignes du domaine. Tout est « fait maison » et en famille, de la viticulture à la rédaction des jolis textes sur la contre-étiquette.

Jean-Luc Longère et sa famille sont installés dans le Beaujolais depuis presque aussi longtemps que la famille Large. Ici aussi, les 5 hectares de vignes sont gérés en famille et tout est « fait maison ». Nous avons notamment dégusté la cuvée En Verchères (Beaujolais-Villages blanc). En Verchères signifie « belle terre », et c’est le nom de la parcelle de Chardonnay qui produit cette cuvée (les vignes ont 30 ans).

Où manger dans le Beaujolais ?
Joséphine à table

Situé à Saint-Amour, ce restaurant propose une cuisine familiale et conviviale. Les produits sont sélectionnés avec soin et les plats sont servis dans de grandes cocottes (comme sur la photo) ! On s’est régalé avec une joue de bœuf confite accompagnée d’un écrasé de pomme de terre.

Le Faisan doré

J’ai eu l’occasion de goûter la cuisine du chef Yann Blanc lors d’un déjeuner au château de Champ Renard dans le cadre de l’événement Bienvenue en Beaujonomie. Le poulet de Bresse sauce foie gras était tellement délicieux qu’à la fin toutes les assiettes étaient impeccables, il n’en restait pas une miette ! Une belle adresse à découvrir si vous êtes de passage dans le coin.

L’Auberge du Cep

Lors de notre dîner au château de Poncié, nous avons rencontré le chef de l’Auberge du Cep, Aurélien Merot. Il nous a régalé avec son fameux pâté-croûte et sa volaille fermière de l’Ain accompagnée d’un gratin dauphinois aux champignons. Vous l’aurez compris, on mange bien dans le Beaujolais !

Où dormir dans le Beaujolais ?

J’ai séjourné à l’hôtel Les Maritonnes, situé au cœur des vignes à Romanèche-Thorins. C’est vraiment un chouette hôtel, le personnel est adorable, les chambres sont modernes et le petit-dej’ est excellent. Si vous voulez vous réveiller avec une jolie vue sur les vignes (et prendre votre café tranquillou sur votre petit balcon privé), demandez la chambre 209 😉

Et le petit plus : il y a un spa et une piscine intérieure/extérieure (mais malheureusement je n’ai pas eu le temps de tester tout ça car notre programme était bien bien chargé). L’hôtel est également bien situé pour vous permettre de vous balader dans la région et d’aller voir les différents vignobles du Nord au Sud du Beaujolais (Fleurie, Brouilly, Chiroubles, Saint-Amour, Morgon…).

Et voilà, j’espère que cet article vous aura donné envie de visiter la jolie région du Beaujolais ! Pour ma part j’ai vraiment adoré ces deux jours de vadrouille dans le vignoble à la découverte des crus et des spécialités locales.

 

À bientôt,

Anne-Laure