Connexion
Doit-on carafer ou décanter le 
vin ?

Connaissez-vous la différence entre carafer et décanter un vin ? Et comment savoir si votre vin a besoin d’être carafé ou plutôt décanté ? Vous allez voir, ce n’est pas bien compliqué ! On vous explique tout dans cet article pour que vous soyez un pro de la carafe.

Carafer ou décanter : explications en vidéo
Carafer le vin : définition

On carafe le vin pour lui permettre de « s’ouvrir », donc d’être plus expressif et de mieux nous révéler ses arômes. Un vin qui ne sent pas grand chose est dit « fermé ». La carafe permet tout simplement de favoriser le contact entre le vin et l’oxygène, ce qui va aider les arômes à se libérer. C’est comme quand vous remuez votre vin dans votre verre et que vous le sentez ensuite : il semble tout suite plus riche et plus intense en arômes !

Autre bénéfice de la carafe, elle permet d’assouplir les tanins des vins rouges. En général, les jeunes vins rouges ont des tanins plus marqués, plus durs. On a donc tout intérêt à les passer en carafe pour les assouplir, ils seront plus agréables à boire ensuite.

Quand et comment carafer le vin ?

En règle générale, on ne carafe pas les vins blancs (il existe quand même des exceptions) ni les rosés parce que la température du vin remonterait trop vite. Et un rosé ou un blanc qui n’est pas frais, c’est pas le top vous en conviendrez. Si vous voulez tout savoir sur les températures de service du vin, c’est par ici.

On ne carafe pas non plus les vins effervescents pour les mêmes raisons, et pour éviter qu’ils ne perdent en plus une partie de leurs bulles. On va donc s’intéresser principalement aux vins rouges.

Cas numéro 1 : Les vins de moins de 5 ans

Il n’y a pas de règle généralisée en ce qui concerne le temps passé en carafe : chaque vin est différent et va nécessiter un temps en carafe différent selon ses caractéristiques (cépage, provenance, tanins, acidité, alcool…). Pour un jeune vin de moins de 5 ans, vous pouvez ouvrir et carafer la bouteille environ 3 heures à l’avance, surtout s’il s’agit d’un vin tannique et riche en alcool. Il aura ainsi bien le temps de s’aérer et de se révéler ! N’oubliez pas de goûter le vin avant de le servir à vos invités pour vérifier qu’il n’a pas de défaut (goût de bouchon, vin piqué…).

Cas numéro 2 : Les vins de 5 à 15 ans

Pour un vin déjà évolué, ouvrez la bouteille une heure à l’avance environ (cela dépend toujours des caractéristiques spécifiques de votre vin). Comme le vin a déjà vieilli en bouteille, il a déjà bénéficié d’un contact léger avec l’oxygène via son bouchon en liège. Ses tanins ont donc eu le temps de s’assouplir. Attention, plus votre vin est vieux, plus il est fragile et moins il supportera d’être carafé. L’oxygène peut faire des gros dégâts sur un vin déjà un peu fatigué ! Seul un vin avec une bonne structure (des tanins encore bien présents, de l’alcool et de l’acidité) supportera d’être carafé.

Voici en image une carafe d’aération (à gauche) reconnaissable à sa base large pour favoriser le contact entre le vin et l’oxygène, et une carafe de décantation (à droite), plus élancée et avec un bouchon pour minimiser le contact entre le vin et l’oxygène.

Décanter le vin : définition

Justement, les vieux vins ont en général besoin d’être décantés : avec le temps, un dépôt de petites particules se forme dans la bouteille. Décanter le vin permet tout simplement d’éviter de vous retrouver avec du dépôt dans votre verre ! 

Pour ça, il existe des carafes de décantation qui vont également permettre de limiter le contact entre le vin et l’oxygène, pour ne pas le « fatiguer » encore plus. Ces carafes ont une forme plus étroites et sont dotées d’un bouchon, comme vous pouvez le voir sur l’image juste au-dessus.

Quand et comment décanter le vin ?

Souvenez-vous, les vieux vins sont fragiles, il faut toujours les manipuler avec précaution.

Voici la marche à suivre pour décanter un vieux vin : la veille, relevez votre bouteille à la verticale pour faire tomber le dépôt. Souvenez-vous qu’on conserve toujours nos bouteilles allongées dans la cave pour éviter que le bouchons de liège ne se dessèche.

Le jour J, ouvrez votre bouteille 30min à l’avance et versez-vous un fond de verre pour goûter le vin (toujours pour vérifier qu’il n’est pas bouchonné ou qu’il n’a pas d’autres défauts). Si tout est OK, versez doucement le vin dans votre carafe de décantation. Arrêtez de verser lorsque vous voyez le dépôt approcher du goulot, il ne doit pas tomber dans votre carafe. Pour bien voir le dépôt à travers la bouteille, placez-vous devant une source de lumière.

 

Et voilà, vous savez carafer ou décanter un vin, maintenant c’est à vous de jouer !